Titulaire

Zouaoui, Maroua

Aperçu

Faits saillants jusqu'à présent : 

  • Des outils d’analyse ont été développés dans le cadre de ce projet afin d'évaluer l'effet de la phytase microbienne sur la digestibilité des acides aminés chez le porc et le poulet
  • L'effet de la phytase sur la digestibilité des acides aminés est indépendante de la concentration du phosphore phytique
  • Ces travaux permettent de quantifier l'effet de la phytase microbienne sur la digestibilité et seront utiles à la formulation 

Titulaire

Fredette, Marie

Aperçu

Faits saillants jusqu'à présent :

  • L'augmentation du ratio Val/Lys (de 0,64 à 0,89) améliore le gain moyen quotidien sans affecter la consommation résultant en une diminution de la conversion alimentaire. 
  • Ces travaux ont permis d'évaluer l'intérêt de l'ajout de valine dans les régimes de l'est du Canada

Titulaire

Salgado, Hector

Aperçu

Faits saillants

  • Il existe une corrélation forte entre la digestibilité apparente des acides aminés et la composition proximale des céréales (protéines brutes, acides aminés, NDF, facteurs antinutritionnels)
  • Le contenu en protéines brutes peut être utilisé pour prédire la digestibilité apparente des acides aminés pour le blé et l’orge, mais pas pour le maïs, le tourteau de soya et la farine de viande et d'os
  • Le contenu en acides aminés demeure toutefois un meilleur indicateur
  • Les pertes endogènes basales semblent être influencées par le contenu en fibres brutes et en facteurs anti-nutritionnels

Titulaire

Langlois, Joanie

Aperçu

Faits saillants :

  • Des quantités croissantes de P et Ca alimentaires avantagent la minéralisation osseuse et la rétention corporelle de P et Ca, mais elles augmentent leur excrétion dans l’environnement si ces deux minéraux ne sont pas équilibrés.
  • Certains paramètres de croissance sont indépendamment affectés par l'un ou l'autre de ces minéraux majeurs (consommation journalière) alors que d'autres paramètres sont interdépendants (contenu minéral osseux)
  • Certains niveaux d'apports vont maximiser les performances de croissance aux dépens de la minéralisation osseuse, exigeant donc un compromis
  • Le ratio Ca:P fixe ne permet pas de formuler adéquatement selon tous les objectifs de production. Il faut plutôt fixer une plage de ratio pour un apport en phosphore donné
  • La modulation de la consommation par le biais de la calcémie nécessiterait des études supplémentaires. Néanmoins, cela pourrait expliquer les baisses de performances associés à de hauts apports en calcium.

Bref, le maintien de l'équilibre entre le phosphore et le calcium est important et une approche multicritère est nécessaire pour établir les besoins en P et Ca chez le porc en croissance.     


Titulaire

Létourneau-Montminy, Marie-Pierre

Aperçu

Faits saillants : 

  • Le facteur de rétention moyen en phosphore du porc en engraissement est de 5,1 g/kg de poids vifs
  • Le facteur de rétention du porc en engraissement varie entre 5,04 et 5,34 g/kg, valeur variant en fonction des apports en phosphore où des quantités plus importantes de drèches de distillerie étaient utilisés pour les valeurs de rétention plus élevées.
  • Le facteur de rétention moyen en phosphore des porcelets nouveau-nés et sous la mère varie peu, bien que la génétique des mères diffère. Le facteur de rétention est en moyenne de 5,1 g/kg de poids vifs.
  • Le facteur de rétention moyen en phosphore des porcelets sevrés est plus variable dû à des stratégies phosphocalciques différentes sur le terrain. 

Titulaire

Gonzalo Martínez, Enrique

Aperçu

Faits saillants: 

  • Les performances de croissance, les propriétés mécaniques des os et la concentration plasmatique de phosphore et de calcium ne sont pas des bons indicateurs de la minéralisation corporelle.
  • Une déplétion en phosphore alimentaire améliore son utilisation digestive et métabolique, laquelle peut être maintenue même pendant la réplétion
  • Une carence similaire ou plus importante en phosphore qu'en calcium semble nécessaire pour engendrer des adaptations menant à une meilleure efficacité d'utilisation du phosphore

La déplétion-réplétion en phosphore est une stratégie prometteuse pour réduire le phosphore alimentaire, mais demande d'être encore raffinée notamment par une meilleure compréhension des régulations. 


Titulaire

Valable, Anne-Sophie

Aperçu

Faits saillants jusqu'à présent :

  • Les poulets sont capables de s’adapter à une carence en phosphore et en calcium grâce à une stimulation de l’expression génique dans l’intestin
  • Les cendres du tibia semblent être fortement corrélées au contenu minéral osseux du corps entier du poulet de chair
  • Il est possible de diminuer de 20 % à 30 % les apports de phosphore sur l’ensemble de l’élevage sans affecter les performances de croissance. Cette diminution doit cependant s’accompagner d’une baisse conjointe des apports de calcium