Élaboration de moyens microbiologiques écoresponsables novateurs pour une utilisation moindre des antibiotiques en élevage de poulets de chair


  • Période: Avril 2021

 

Présentation du projet

La surutilisation des antibiotiques a considérablement accéléré le phénomène de résistance à ces divers composés. C'est la raison pour laquelle l'Union européenne a banni en 2006 l'utilisation des antibiotiques comme stimulateurs de croissance chez les animaux d'élevage. Bien que ce bannissement ait permis de diminuer la pression de sélection sur les souches résistantes, l’effet dit facteur de croissance a été perdu par les éleveurs qui ont également vu une hausse des maladies infectieuses se produire. Comparativement à l’Union européenne, le Canada privilégie une approche qui est basée principalement sur une participation volontaire de l'industrie pour diminuer l'utilisation des antibiotiques. L'industrie de la volaille est un secteur économique important pour le Canada et qui est en constante augmentation depuis 10 ans. Malheureusement, il est aussi un grand consommateur d'antibiotiques. Une diminution trop drastique de l'utilisation des antibiotiques, sans solution de rechange, pourrait mettre en péril la croissance de l'industrie de la volaille et le bien-être des animaux. Ce projet vise directement une des priorités du présent concours, « Prévenir l’antibiorésistance et favoriser l’utilisation judicieuse des antibiotiques ».

Les grands objectifs du projet sont :

(1) de comprendre les relations entre la flore microbienne (microbiome) des poulets et la modulation de leurs performances suite à la prise d’alternatives aux antibiotiques couramment utilisés par les producteurs et

(2) d’élaborer des alternatives microbiologiques écoresponsables plus efficaces pour augmenter les performances des poulets et éventuellement remplacer les antibiotiques.

Partenaires financiers

Ce projet est financé par l'entremise du Programme Innov'action agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l'agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.

Merci également à SyntBioLab pour leur contribution au projet. 


Participants

Vincent, Antony T. Titulaire
Retour