Validation de la méthode du bilan alimentaire pour estimer les rejets en phosphore d'un lieu d'élevage de poulets de chair


  • Période: Juin 2022

Mot(s) Clé(s)

Volaille

 

Présentation du projet

Un excès de phosphore (P) dans les sols pouvant conduire à des problèmes d'eutrophisation (algues bleues), le règlement sur les exploitations agricoles (REA-MELCC) exige aux entreprises agricoles d'avoir un bilan P équilibré. Les rejets en P des exploitations peuvent être évalués soit par la caractérisation des effluents d'élevage ou l'utilisation de valeurs de référence. Dans le premier cas, le travail requis est exigeant et demande de la rigueur pour obtenir des données représentatives. Les valeurs de référence sont quant à elles des valeurs moyennes qui ont été majorées de 20 % (REA, annexe VII) afin de s'assurer de ne pas sous-estimer les rejets réels en phosphore. Une autre méthode, le bilan alimentaire (BA), qui est d'ailleurs déjà utilisée en France, en Suisse et aux Pays-Bas, est actuellement sous-évaluation au Québec. Elle s'est montrée concluante en production porcine et en poule pondeuse québécoise. Les rejets correspondent à la différence entre les quantités de phosphore entrées, soit les aliments, les animaux achetés et la litière, et les quantités de phosphore retenues par les animaux et leurs produits. Le BA permettrait une évaluation plus juste des rejets en P à condition de bien valider le facteur de rétention en phosphore pour les élevages québécois.

L'objectif de ce projet est de valider la méthode du bilan alimentaire (BA) pour estimer les rejets en phosphore chez le poulet de chair et offrir un outil de mesure de performances agronomiques aux éleveurs de volailles en évaluant l'utilisation du phosphore par leurs animaux. 

Partenaires financiers

Ce projet est financé par l'entremise du Programme Innov'action agroalimentaire, en vertu du Partenariat canadien pour l'agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.

Merci également aux Éleveurs de volaille du Québec et au Centre de recherche en sciences animales de Deschambault. 


Participants

Létourneau-Montminy, Marie-Pierre Titulaire
Retour