Vers l’alimentation de précision : réponse aux apports de phosphore et calcium chez le porcelet


  • Période: Mai 2020

Mot(s) Clé(s)

Porc

 

Présentation du projet

Les préoccupations environnementales et les législations sur la production porcine ont exercé une énorme pression pour réduire l'excrétion de certains nutriments, en particulier le phosphore (P). Les scientifiques doivent relever le défi de faire un régime approprié en P et calcium (Ca) pour maximiser les performances et la santé de l'animal tout en assurant l'acceptabilité environnementale et sociale et la rentabilité de la production. Pour nourrir les porcs en fonction de leurs besoins, il est d'abord nécessaire de définir les besoins de l'animal à nourrir. Cependant, les animaux d'un troupeau diffèrent les uns des autres et peuvent donc avoir des besoins nutritionnels différents. De telles variations ne sont pas prises en compte dans les systèmes d'alimentation en phase conventionnels, de sorte que les nutriments sont fournis à des niveaux qui dépassent largement les besoins d'une grande partie du troupeau. Le but des techniques d'alimentation de précision est d'aborder cette variabilité en fournissant la bonne quantité d'aliments avec la bonne composition au bon moment pour chaque porc individuel dans le troupeau (Pomar et al., 2009).

Le projet de recherche actuel est intégré dans un vaste programme de recherche ayant pour objectif général d'améliorer notre compréhension du métabolisme P et Ca afin d'optimiser l'utilisation chez les porcs, plus précisément pour mieux estimer les teneurs en Ca et P dans les régimes alimentaires.

Remerciements

Ce projet est financé par l’entremise du programme Innov’Action Agroalimentaire dans le cadre du volet 1 - recherche et développement, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.

Merci également aux autres partenaires financiers du projet, soit DuPont et le Groupe Cérès.


Participants

Retour